19 avril 2010

La petite mosquée s'impose

On commence ces jours-ci à entendre les prières de la petite mosquée en face du siège de la province à Tarfaya: Les récitations en live depuis la mosquée.
Alors la mosquée s'imposera-t-elle comme mosquée principale du fait de sa proximité du siège de la province?

Posté par prof-a-Tarfaya à 00:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur La petite mosquée s'impose

  • l'homme est petit

    bonjour,
    pourrais tu éclairer ma lanterne sur le sujet,
    il me semblait que les critères tel que :
    -la proximité de la population avec la mosquée
    -l'affinité avec les prêches de l'imam
    -la capacité d'accueil de la mosquée
    définissaient la fréquentation d'une mosquée.
    De plus je ne savait pas que la concurrence existé au sein d'une même religion a propos de leurs lieux de culte (la spiritualité et ses enjeux s'estompent à force de se matérialiser).

    quelle est l'enjeu administratif dans cette histoire ?

    merci d'avance

    Posté par rouzig, 24 mai 2010 à 09:50 | | Répondre
  • Dieu est grand

    Bonjour,
    Oui, certes, la proximité avec la mosquée définit la fréquentation d'une mosquée et d'ailleurs il est recommandé d'aller à la mosquée la plus proche et est prohibé de se diriger vers une autre mosquée à part les deux masquées de la Mecque et de la Médine et ça pour assurer que les habitants du même quartier se réunissent dans un même endroit. Un des buts de la prière collective étant la réunion des hommes.
    En aucun cas, il ne faut pas laisser la mosquée d'à côté parce que son imam ne nous plait pas.
    Je crois que vos idées sur ce sujet ne sont pas loin de leur vérité.
    Ce dont je parlais à propos de la mosquée et de l'administration; est un simple constat à Tarfaya. Il existe deux mosquées: une principale (parce qu'on y fait la prière du vendredi) et une deuxième secondaire qui se trouve à côté du siège de la province. Alors, avant la province, on n'entend pas le son de cette mosquée mais avec l'installation du gouverneur, on commence à entendre des récitations sur des hauts-parleurs. De là, j'ai conclu que, la création de la nouvelle province y est pour quelque chose. Je ne veux pas dire que c'est l'administration qui a imposé ça, mais je veux dire que c'est une façon de dire qu'on est là et qu'on souhaite la bienvenue au nouveau gouverneur de la nouvelle province de Tarfaya. C'est une hypothèse bien sûr et ni les responsables de la province ni ceux de la mosquée ne m'ont indiqué ceci.
    Il faut comprendre qu'en terre d'Islam la religion se confond avec la vie quotidienne des gens dont la vie administrative, politique... et c'est bien parce que ça organise les choses et donne de l'humanisme aux relations.

    Posté par Prof, 27 mai 2010 à 11:19 | | Répondre
Nouveau commentaire