12 janvier 2011

Quand l'incompétence s'allie à l'arrivisme

ça donne: ANARCHIE

Les événements trop accélérés qui se déroulent à Tarfaya concernant la structuration des affaires de l'éducation donnent le sentiment qu'on est dans une classe de 1ère année dirigée par un stagiaire en phase de découverte.
Tant pis, y a pas de problème à ce qu'un stagiaire cherche sa voie et instaure petit à petit sa méthode mais que les conséquences de son hésitation et de sa recherche de soi retombent sur les autres non-inscrits à sa classe; c'est inadmissible.
Voyons un peu clair les choses et plus concrètement à Tarfaya. C'est vrai que l'imbécilité humaine n'a pas de terre ni d'appartenance, mais elle devient un phénomène à étudier quand ça déborde et quand "y en a marre" de voir des prétentieux et des "m'a-tu-vu" prendre les commandes.
L'impact est moins palpable dans les autres domaines à part l'éducation où ça devient hallucinant quand les commandes sont offertes à des ratés-gâtés et nous pousse à leur souhaiter -avant tout, puisque ce sont des humains- prompt rétablissement et meilleure mise à niveau.
Pour ne pas trop mettre de puces à l'oreille, je dirais simplement que la façon d'attribuer les responsabilités est une gaffe à corriger sous peine de décourager le peu de gens honnêtes et soucieux du devenir des petits enfants innocents.
On a l'impression que l'arrivisme paie et que les petits profs organisant des pseudo-activités, sont parvenus à tromper et à se moquer de tout le monde.
Mes preuves: Attendons leurs actions, s'il y en aura, et voyons dans quel sens agiront-ils.

Posté par prof-a-Tarfaya à 23:49 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Quand l'incompétence s'allie à l'arrivisme

    Un site à découvrir

    Bonjour

    Un site à découvrir
    Diaporama PPS : http://diaporamapps.blogspot.com/

    Bonne continuation

    Posté par DPPS, 13 janvier 2011 à 00:14 | | Répondre
  • slt, merci pr l'article, g vraiment apprécié.
    j'aimerais vous demander seulement de donner des exemples de ces "m'as-tu-vu" ou mm de ces "ratés-gâtés". on aimerais avoir des noms ou mm des des postes pr mieux dresser le schéma de cette histoire.
    amicalement

    Posté par aladdin, 09 mars 2011 à 00:34 | | Répondre
  • C'est trop à énumérer

    Bonjour,
    Merci pour votre passage et pour votre réaction.
    Je suis désolé de vous décevoir mais je ne peux pas citer des noms. Je ne veux pas stimuler les rancunes. Vous pouvez deviner facilement de qui s'agit-il.
    Le but de l'article n'est pas de juger pour diffamer. Seulement, je souhaitais attirer l'attention sur un phénomène néfaste qui prend de l'ampleur à Tarfaya.

    Un exemple?
    Je parle concrètement de la façon d'organiser les activités parascolaires. Je remarque une dérive flagrante. ON ne fait plus d'activités pour le bien des élèves ou du public auquel elles sont destinées, mais pour se montrer combien on est capable d'organiser. Le résultat est: échec au niveau de l'organisation elle-même parce que tout l'effort de "l'organisateur" s'est focalisé sur sa présentation personnelle et a oublié les petits détails qui font le Tout.
    C'est bien de "faire quelque chose" mais faut faire cette chose avec bonne intention; c'est-à-dire ne pas chercher quelque profit personnel au détriment de l'activité elle-même.
    ça c'est pour limiter la discussion à un seul chapitre!

    L'autre chapitre concerne ceux qui sont responsables (d'eux-même d'abord). A commencer par moi-même:
    Moi: Un type qui cherche à ce que tout soit parfait sans erreur (sans se dire que l'erreur est humaine).
    Quelqu'un qui critique souvent sans agir. Quelqu'un qui ne possède pas assez d'audace pour mettre en pratique ses desseins par crainte d'échouer.
    Quelqu'un qui regarde trop l'Idéal et oublie parfois les contraintes de la réalité et ne fait pas de restriction.
    Mes remarques émanent d'une longue observation des phénomènes de Tarfaya et concernent différents domaines.
    Si vous voulez développer le sujet; à vous! Je suis certain que vous êtes assez doué et suffisamment placé pour le faire.
    Pour moi, j'avais un mot dans le cœur et je l'ai dit.
    A vous M. Aladdin!

    Posté par Prof-à-Tarfaya, 09 mars 2011 à 01:23 | | Répondre
  • c bien de rester à l'écart!
    ne rien faire est notre Droit;
    c notre arme pr changer ,
    c notre épée pour faire taire notre voix!!!
    si l'on recule, qui corrigerait ces erreurs?
    léguons le flambeau éteint aux prochains venus
    qui feront comme nous puisque l'on est, pr eux, l'exemple!

    Posté par aladdin, 09 mars 2011 à 03:14 | | Répondre
  • tarfaya

    en fait j'ai apprécie ce debat chaud entre vous
    j'étais parmi les étudiants du lycée de tarfaya, un petit lycée que je l'aime
    concernant le problème je doit parler du rôle des responsables dans la gestion et la prise de décision il y a un negligement surtout au niveau de l'education y a bcp de choses à dire ici et chaque eleve doit connaitre cette verité qui ne choque pas les coeurs mai qui les brulent. la mentalité des gents tarfaouiens est très bizzare!!
    la plupart d'eux sont comme des fuines !!!
    je ne devalorise pas et je ne critique pas pour dertruire mais pour construire et amener à faire qq choses
    il ne faut se cacher derriere les clichets et les stéréotypes car cela c'est vraiment la perte de notre dignité et fraternité
    eleve a tarfaya!

    Posté par une élève, 21 avril 2011 à 01:36 | | Répondre
Nouveau commentaire